12102016 05P9236

Un client, désirant se séparer de cette machine afin de faire de la place dans son atelier, m'a contacté pour savoir s'il était possible de la remettre en état avant de la proposer à la vente.

De part le fait que cette toupie n'est plus utilisée depuis plusieurs années, toutes les parties non peintes étaient rouillées.

Un petit décapage de cette rouille s'avérait donc nécéssaire.

Voici le résultat :-)

 

1009

La rénovation de cette cage d'escalier fut un travail assez conséquent.

De nombreuses étapes furent nécessaires.

De manière générale, il fallut tout d'abord réparer des plafonds, poursuivre par l'enduisage complet des murs et terminer par la mise en peinture de l'ensemble.

Une fois ces étapes réalisées, vint le temps du décapage !

Ce dernier consistait à décaper l'escalier de quatre volées dans son entièreté (40 marches et une rampe de 47 fuseaux), 3 paliers ainsi que 11 portes recto-verso, sans oublier deux planchers.

L'ultime étape de ce chantier consitait en un ponçage complet ainsi qu'une mise en huile de l’ensemble.

 

 

 

 

Chaises1

Désirant offrir une seconde jeunesse à son mobilier, notre cliente désirait rendre son aspect naturel à cet ensemble de table et chaises.

Le travail consistait donc à enlever la peinture industrielle et enduire le mobilier avec une huile comprenant un durcisseur de teinte naturelle.